• Abonnez-vous aux actualités de la C2A
 > Aménagement du territoire > Contrat Ambition Région > Projet Stratégique Agricole et de Développement Rural (PSADER)

Projet Stratégique Agricole et de Développement Rural (PSADER)

CONTACT
Direction de l'aménagement du territoire
46 avenue des Îles
BP 90270
74007 Annecy cedex
Tél. : +33 (0)4 50 63 48 74
amenagement@grandannecy.fr

À TÉLÉCHARGER
Programme d'action stratégique 2014-2019
--------------------------------------------------
Charte de développement durable du Bassin annécien - Partie 1 : le diagnostic
Charte de développement durable du Bassin annécien - Partie 2 : les ambitions
PSADER du Bassin annécien : Diagnostic stratégique - Synthèse - mai 2012
PSADER du Bassin annécien : Diagnostic stratégique - Complet - mai 2012
PSADER du Bassin annécien : Diagnostic stratégique - Annexes - mai 2012

L'élaboration du Projet Stratégique Agricole et de Développement Rural (PSADER) du Bassin annécien a été engagé en juillet 2010. Cette démarche est intégrée à celle du Contrat Ambition Région (ex-CDDRA) du Bassin annécien et s'articule avec les chantiers prioritaires de la charte, qu'elle renforce.

Le PSADER concerne de fait le même territoire que le Contrat Ambition Région, à savoir les 3 EPCI (Établissement Public de Coopération Intercommunale) ci-après, auxquels il convient d'ajouter le Syndicat Mixte Intercommunal du Lac d'Annecy (SILA) :

Fondé sur un diagnostic partagé par les collectivités et la profession agricole et forestière, le PSADER a pour but :

  • de poser dans le Contrat Ambition Région les questions liées au devenir des espaces agricoles, ruraux, naturels et forestiers.
  • de mettre en place les bases de nouvelles pratiques qui articulent efficacement les leviers liés à la compétitivité économique d'une part, et à la préservation de la qualité des espaces ainsi qu'au maintien d'une qualité de vie d'autre part.
  • de mettre en évidence les centralités existantes et de créer une nouvelle relation entre le territoire de l'agglomération et les autres territoires du Bassin annécien.

Le diagnostic et les propositions d'actions se basent sur les ateliers réalisés en 2010 et 2011 et intègrent les conclusions de différents travaux antérieurs, notamment :

  • le forum "étalement urbain, modes de vie, solidarités entre territoires".
  • le SCOT (Schéma de COhérence Territoriale) Bassin annécien et Fier/Aravis.
  • la charte forestière territoriale Bauges et Fier/Aravis.
  • le plan pastoral territorial Fier/Aravis.
  • les travaux sur la charte de développement durable du Bassin annécien.

Le PSADER se traduit par un programme d'actions co-financé par la Région Auvergne-Rhône-Alpes, à mettre en œuvre sur 6 ans (2014-2019).

La démarche PSADER du Bassin annécien s'est organisée en 3 temps

1] Réalisation d'un diagnostic stratégique.

2] Identification de pistes de travail.

3] Construction du programme d'actions.

Le diagnostic stratégique et l'identification des pistes de travail ont été réalisés à partir d'entretiens avec différents acteurs, plusieurs ateliers, des débats en comité de pilotage CDDRA, un débat en Conseil Local de Développement du Bassin annécien.

Les principaux éléments du diagnostic stratégique

Le Bassin annécien est un territoire dynamique, attractif avec un fort potentiel de développement économique et démographique.

  • Le dynamisme du territoire favorise l'augmentation de la surface urbanisée dans un espace contraint : ce processus irréversible entraîne des risques potentiels pour les espaces non urbanisés.
  • La mutation progressive de la relation urbain/rural permet la construction d'un espace plus fusionnel.
  • Les activités de production sont des leviers... :
    » l'agriculture est dynamique, bien présente sur le territoire, avec une majorité d'exploitations laitières et d'élevage ;
    » les alpages sont un élément clé à préserver, favorisant le développement territorial.
    ...qui montrent des signes de faiblesse :
    » des disparités dans la dynamique d'installation sont observables en fonction des secteurs du Bassin annécien et du type de production ;
    » la maîtrise du foncier par les agriculteurs est faible puisque ces derniers sont rarement propriétaires des terrains qu'ils exploitent ;
    » des interrogations apparaissent au sujet des filières laitières qui dépendent fortement de la production et de la demande en fromage ;
    » la structuration des filières, autres que la filière laitière, semble poser des difficultés ;
    » l'offre issue de l'agriculture biologique est limitée sur le territoire alors que le bassin de consommation et la demande existent ;
    » l'offre de produits en circuits courts est également inférieure à la demande.
  • Un potentiel de développement pour la filière forestière et bois dans le Bassin annécien :
    » le taux de boisement sur le territoire est fort puisqu'il couvre près de la moitié de sa superficie totale ;
    » la forêt est un élément fort de l'attractivité résidentielle et touristique du territoire ;
    » la filière bois énergie, qui permet l'utilisation d'une ressource locale et renouvelable, est une opportunité de développement ;
    » les secteurs encore peu exploités, à cause de la pente notamment, constituent également des opportunités de développement pour la filière.
Trois pistes de travail

Les pistes de travail s'articulent autour de la charte de développement durable du Bassin annécien, document fondateur de l'ex-CDDRA, et sont les suivantes :

1] Préserver à tout prix les espaces à risques.

  • Articulation avec le chantier 2 de la charte : préserver la ressource espace et renforcer sa maîtrise et son organisation collective.
  • Articulation avec le chantier 3 de la charte : développer équitablement les espaces du Bassin annécien.

2] Exploiter les potentialités offertes par un bassin de consommation important.

  • Articulation avec le chantier 1 de la charte : soutenir la dynamique économique productive, présentielle et durable. Le Bassin annécien est un terrain intéressant pour exploiter sous toutes ses formes le levier de l'économie présentielle. Une meilleure connaissance de la consommation sur le Bassin annécien (volumes, modalités, origines), de la production agricole et des circuits courts devrait permettre une réflexion sur le potentiel de développement et sur les moyens à mettre en œuvre en partenariat avec les collectivités, les agriculteurs, les transformateurs, les distributeurs pour une meilleure adéquation entre l'offre et la demande.
  • Articulation avec le chantier 1 de la charte : soutenir la dynamique économique productive, présentielle et durable [la filière Reblochon fermier, à la recherche d'un nouveau lien avec le consommateur / le bois énergie, une filière stratégique en devenir / l'agriculture biologique : une filière à développer].

3] Encourager les acteurs et les filières à rechercher des formes d'organisation plus compatibles avec la nouvelle donne économique, sociale, culturelle et environnementale.

Pour rappel, le développement durable vise 5 finalités :
» Préserver les milieux et les ressources ;
» Lutter contre le changement climatique ;
» Prendre en compte les besoins humains et sociaux ;
» Favoriser les solidarités entre territoires et générations ;
» Développer l'économie suivant des modes de production et de consommation responsables.

Source : article L110.1 du code de l'environnement.