• Abonnez-vous aux actualités de la C2A
 > Action environnementale > Air Climat Énergie > Plan Climat Air Énergie Territorial (PCAET)

Plan Climat Air Énergie Territorial (PCAET)

Le Plan Climat Énergie Territorial du Grand Annecy - Un enfant allongé dans l'herbe avec des éoliennes en miniature

CONTACT
Direction de l'action environnementale - Climat Air Énergie
46 avenue des Îles
74000 Annecy
Tél. : +33 (0)4 50 63 48 48
plan-climat@grandannecy.fr

À TÉLÉCHARGER
Plan Climat Énergie Territorial
Programme d'action du Plan Climat Énergie Territorial
Bilan Carbone®
-------------------------------------------------
Affiches de la campagne Exempl'Air

Tous concernés par le Plan Climat Air Énergie Territorial !

Le réchauffement climatique est aujourd'hui une réalité. En un siècle, la température moyenne de la planète a augmenté de 0,7°C. Mais cette augmentation n'est pas répartie de manière uniforme. Sur le territoire du Grand Annecy, l'augmentation de la température est évaluée à 1,5°C en un siècle soit deux fois plus que la moyenne mondiale et cela en raison des caractéristiques environnementales spécifiques du territoire, comme la proximité des montagnes et la présence du lac.

En réponse à ces enjeux énergétiques et climatiques, la Communauté de l'agglomération d'Annecy s'était engagée dès 2012 dans la constitution de son Plan Climat Énergie Territorial (PCET) avec un double objectif :

  • Atténuer son impact sur le climat
  • Adapter son territoire à ses effets

Depuis la loi sur la transition énergétique (août 2015), la qualité de l'air est devenue une compétence des intercommunalités. Le PCET s'est transformé en PCAET (A=Air).
Cet outil a vocation, à l'échelle locale, à diminuer les émissions de gaz à effet de serre en élaborant un programme d'actions « énergie-climat » chiffrées et évaluables à court, moyen et long termes afin que notre territoire s'adapte aux impacts des changements climatiques.

DÉJÀ EN ACTION...
Depuis janvier 2016, les automobilistes de l'A41 doivent réduire leur vitesse de 20km/h entre la barrière de péage de Saint-Martin de Bellevue et la sortie 16 "Annecy-centre". La vitesse a été abaissée à 110km/h, au lieu des 130km/h habituellement autorisés, dans les deux sens de circulation. Cette mesure est une réponse directe à la pollution, devenue un enjeu majeur de santé publique, et doit contribuer à diminuer les émissions de polluants dans la traversée de l'agglomération. CETTE RÉDUCTION DE LA VITESSE AUTOMOBILE sur la portion autoroutière traversant l'agglomération est l'une des 20 actions les plus plébiscitées lors des ateliers mis en place en novembre 2015. 70% DU RÉSEAU AUTOROUTIER HAUT-SAVOYARD est désormais limité à 110km/h.

LES EFFETS ATTENDUS DE CETTE MESURE SUR LA QUALITÉ DE L'AIR :
» CO2 (Dioxyde de Carbone) => - 11%
» NO2 (Dioxyde d'Azote) => - 20%
» NOX (Oxydes d'Azote) => - 16%
» PM10 (Particules fines < à 10µm) => - 12%

Le Grand Annecy est aujourd'hui le chef d'orchestre de cette transition énergétique, c'est pourquoi dans le cadre de sa nouvelle compétence « surveillance et information sur la qualité de l'air », elle a engagé de multiples actions sur son territoire en faveur d'une mobilité plus douce et d'un habitat durable. En parallèle, elle a lancé au printemps 2015, un processus de concertation auprès des élus, entreprises, associations, citoyens, et acteurs de la santé publique. Cette démarche a débouché sur la création de 5 ateliers qui se sont réunis début novembre 2015 pour identifier des pistes d'actions efficaces et pérennes.

MESURES PHARES EN COURS ET À VENIR...

  • création d'un fonds air
  • renforcement du contrôle et de la verbalisation des brûlages de déchets verts
  • accompagnement de plans de déplacement d'entreprises
  • optimisation des déplacements à vélo
  • développement du vélo-partage
  • mise en circulation du BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
PCAET - Un véritable projet de territoire...
Schema de l'effet de serre ©Ademe-Giec
L'effet de serre est un phénomène naturel qui permet la vie sur terre. Mais il est aussi majoritairement responsable du réchauffement climatique. Certaines activités humaines comme les transports, le chauffage ou bien encore la déforestation perturbent le système en rejetant une très grande quantité de gaz carbonique (CO²) dans l'atmosphère ce qui a pour conséquence, à plus ou moins long terme, de modifier notre climat. En 60 ans, Chamonix a vu sa couverture neigeuse diminuer de 40% par exemple.

Les mesures du Plan Climat Air Énergie Territorial portent sur l'ensemble des domaines de compétences de la collectivité : aménagement, action sociale, économie et tourisme, gestion des déchets, eau, déplacements urbains, logement, air.
En premier lieu, les actions engagées sont celles sur lesquelles la collectivité peut avoir une influence directe :

  • les opérations d'efficacité énergétique de ses bâtiments
  • l'éclairage public
  • la flotte de véhicules
  • les déplacements des agents (campagne Exempl'Air)
  • la sensibilisation du personnel
  • les décisions d'achats de biens et de services...